Aller à : navigation, rechercher

V1.3 - Correction de la géométrie

Correction de la géométrie de l'image

Quel est le problème ?

En deux mots : cadrage et perspective. Recadrer le panorama est très facile, il n'y aura pas grand chose à en dire. Pour ce qui est de la perspective, il s'agit de placer l'horizon au bon endroit et de choisir le mode de projection : si vous laissez le programme s'en occuper tout seul, vous obtiendrez le plus souvent de bons résultats, mais pas toujours ...

Il y a deux manière d'aborder les questions de perspective :

  • faire des essais en partant de ce qu'Autopano Pro affiche initialement dans la fenêtre de l'éditeur et choisir ce qui convient le mieux,
  • comprendre "comment ça marche", quels sont les choix possibles et les résultats à en attendre.

Autopano Pro se prête particulièrement bien à la "méthode expérimentale" puisqu'il affiche presque instantanément le résultat de chaque modification.

Ce qu'il est utile de connaitre de la perspective est simple (si vous photographiez un carrelage, les carreaux s'alignent tout seuls sur les bonnes lignes de fuite et aucun calcul trigonométrique n'est nécessaire pour photographier un escalier en colimaçon !) mais, après avoir découvert avec émerveillement dans les débuts de la photographie qu'ils ne leur étaient pas nécessaire de maitriser la perspective, les photographes ont pris l'habitude de s'en désintéresser presque complètement.

Vous pouvez consulter à ce propos la page Comprendre les types de projection et comment cela marche dans Autopano Pro.

Les outils

  • Projection : Proj0 plan.png Proj0 cylindre.png Proj0 sphere.png
  • Mode image : Layer off.png Layer on.png
  • Rotation : Rot180.png Rot90left.png Rot90right.png Yawpitchroll.png
  • Tailler : Fit.png Crop.png
  • Point de vue : Cross center.png Level.png Vertical1.png

Modes de projection

  • Proj0 plan.png Projection plane ou rectilinéaire
    • Avantages : toujours un bon choix quand l'angle de vue est faible, recommandé pour les photos d'architecture puisque c'est le seul mode qui ne courbe aucune ligne droite (avec les deux autres modes, les bordures de trottoirs et le haut des immeubles seront toujours plus ou moins courbés.)
    • Inconvénients : ce mode ne peut être utilisé que si l'angle de vue est inférieur à 180° selon la diagonale de l'image, la pratique prouve qu'au delà de 90° l'étirement de l'image est déjà visible le long des bords et encore plus dans les coins. Au delà de 120°, le résultat n'est plus du tout acceptable, entre autres raisons parce que l'étirement de l'image cause une perte de netteté désagréable.
  • Proj0 cylindre.png Projection cylindrique
    • Avantages : on peut aller jusqu'à 360° (horizontalement).
    • Inconvénients : les droites parallèles à l'horizon (bordures de trottoir, haut des immeubles) sont toujours plus ou moins courbées. L'angle vertical est limité, il faut impérativement qu'il soit inférieur à 180° mais l'étirement commence à déformer le haut et le bas de l'image de manière inesthétique dès qu'on dépasse 45° au dessus ou au dessous de la ligne d'horizon.
  • Proj0 sphere.png Projection sphérique ou équirectangulaire
    • Avantages : c'est le choix par défaut parce qu'il autorise l'assemblage de tous les panoramas. Ce mode est présélectionné quand on ouvre la fenêtre de l'éditeur et c'est celui qui est utilisé quand on lance le rendu sans passer par l'éditeur.
    • Inconvénients : Pour l'affichage direct (sans viewer) d'un panorama à l'écran et pour l'impression il faut s'assurer que la courbure des droites parallèles à l'horizon reste acceptable (il n'y a pas de règle, vous êtes le seul juge). Quand l'angle de vue vertical est important l'effet d'étirement du haut de l'image (près du zenith) et du bas de l'image (près du nadir) varie de l'inhabituel au très inhabituel.

Les outils

Layer off.png Vue par image Layer on.png

Le mode Vue par image permet de voir comment les photos de départ sont disposées sur le panorama. Il suffit d'activer ce mode et de déplacer la souris sur le panorama pour voir apparaitre la photo correspondant à l'emplacement du curseur. Si le curseur est sur une zone de raccordement, faire tourner la molette de la souris permet de faire défiler une à une les photos se situant à cet endroit.

Au contraire, quand le curseur est en dehors de la zone de l'image, c'est le panorama complet qu'on voit (l'image finale sur laquelle les raccordements ont été effectués et la luminosité, le contraste et les couleurs corrigés.)

Cliquer à nouveau sur le bouton pour revenir au mode normal.

Icon-tips-24.png Astuce :

  • La barre d'état permet d'avoir des informations sur l'image actuellement activée sous la souris : son numéro, le nom du fichier. C'est souvent utile pour repérer une image qu'on veut par exemple supprimer du panorama avec l'éditeur de point de contrôle.

Rotations : 90° gauche Rot90left.png, 90° droite Rot90right.png, 180° Rot180.png

Ces boutons permettent de basculer un panorama quand les photos du groupe correspondant n'ont pas la bonne orientation paysage/portrait. A noter que même si le panorama semblait bien aligné, le faire tourner de 90° peut causer un mauvais alignement des photos : il est donc vivement conseillé de cliquer sur l'outil Niveau automatique après une rotation.

Yawpitchroll.png Transformation numérique

C'est surprenant, mais cet outil permet à lui seul toutes les modifications du panorama réalisables avec:

  • Rotation de 180°
  • Rotation gauche de 90°
  • Rotation droite de 90°
  • Positionner le point de vue
  • Niveau automatique
  • Outil lignes verticales

Il est bien plus raisonnable de tendre un appareil photo à une personne qui n'a jamais regardé dans le viseur que d'essayer de lui décrire ce qu'on voit quand on l'oriente dans tous les sens !

Donc, au lieu de perdre votre temps à lire ce qui suit, vous feriez cent fois mieux d'assembler les photos des exemples fournis avec Autopano Pro et de faire varier (de 10 puis de -10 par exemple) les valeurs des trois paramètres auxquels on peut accéder avec cet outil (attention: un seul paramètre à la fois, surtout pas les trois en même temps !). D'abord en projection sphérique, ensuite avec les autres modes de projection.

Si vous n'en avez pas le temps, un jour où l'autre vous en perdrez beaucoup plus à essayer de remettre les choses à leur place sur un panorama, sans trop comprendre ce que vous faites et sans même savoir s'il est possible d'y arriver.

Il s'agit de "faire tourner" le panorama à gauche ou à droite, vers le haut ou vers bas ou autour de son centre suivant qu'on choisi Lacet, Tangage ou Roulis.

  • Lacet (yaw) = panorama décalé vers la droite ou vers la gauche (vers la droite pour une valeur positive).
  • Tangage (pitch) = panorama décalé vers le bas ou vers le haut (vers le bas pour une valeur positive).
  • Roulis (roll) = panorama qui tourne autour de son centre (dans le sens des aiguille d'une montre pour une valeur positive.)

Le centre du panorama est indiqué par l'intersection des deux lignes grises, l'une horizontale et l'autre verticale.

L'angle des rotations doit être exprimé en degrés, les modifications successives s'ajoutent les unes aux autres (une rotation de -10° qui suit une rotation de 10° l'annule.)

Si on effectue des changements au hasard leur effet s'accumule et il est difficile à comprendre, pourtant il serait bien dommage d'en rester là car cet outil est très efficace.

Cross center.png Positionner le point de vue

Cet outil centre le panorama sur le point où on clique, ce qui a un double effet :

  • déplacer le centre vers la gauche ou vers la droite (la ligne grise verticale sert de repère.)
  • placer la ligne d'horizon à la hauteur du clic (la ligne grise horizontale sert de repère.)

Pour ce qui est du centrage gauche droite, il faut noter qu'en projection rectilinéaire les points de fuite sont affectés par l'emplacement de la ligne verticale.

Pour ce qui est du centrage vertical qui fait correspondre la ligne d'horizon à la ligne horizontale grise, on doit en principe cliquer sur un point qui se trouve à la même hauteur que l'appareil photo, sauf si on souhaite une vue en contre-plongée (point de fuite vers le haut) ou une vue plongeante (point de fuite vers le bas.) Pour faire monter ou descendre la ligne d'horizon il est plus facile d'utiliser l'outil Lignes verticales décrit au paragraphe suivant.

Avant d'afficher l'aperçu, Autopano a déjà effectué automatiquement une estimation concernant le centrage de la ligne d'horizon. Si cette estimation vous convenait, vous pouvez la retrouver grâce à l'outil Niveau automatique. Ceci dit, il vaut mieux être conscient du fait qu'Autopano Pro ignore totalement ce qui a été photographié et que c'est vous qui êtes le mieux placé pour choisir.

En projection cylindrique ou équirectanglulaire, pour déplacer l'image vers la gauche ou vers la droite sans rien changer d'autre, il est plus simple d'utiliser Transformation numérique et d'utiliser uniquement la valeur lacet/yaw.

Vertical1.png Lignes verticales

Cet outil permet de redresser un panorama en plaçant sur les photos des lignes verticales qui servent de repère. L'utilisation est la suivante :

  • Cliquer sur l'outil lignes verticales puis faites glisser la souris sur l'aperçu en appuyant sur le bouton gauche
  • Placer des traits rouges là où vous êtes sûr qu'il y avait une ligne verticale dans le sujet photographié (bords d'immeubles, portes et fenêtres, angles de murs, meubles.) Deux ou trois lignes suffisent, surtout si elles sont espacées les une des autres, mais on peut en placer plus si elles sont fiables (méfiez vous quand même des murs des vielles maisons et des poteaux qui penchent!) Le programme va trouver le meilleur compromis possible en fonction de vos indications et des raccordements qui ont été établis entre les photos.

Pour valider, il faut appuyer sur la touche Retour ou la touche Entrer, l'aperçu du panorama s'ajuste alors en fonction des contraintes que vous venez de définir.

Vous pouvez utilisez l'outil avec une seule ligne, cela permet de faire une rotation rapide d'un panorama et la ligne que vous aurez indiquée sera une verticale parfaite.

La ligne en pointillés jaune qui s'affiche en même temps que la ligne rouge servent de repère pour redresser les horizons. En effet, souvent dans des photos de paysage où de nature, il n'y pas pas de verticale, alors qu'il existe très souvent un horizon. Alors au lieu de vous repérer sur une verticale, on ajuste une verticale en mettant la ligne jaune pointillée au niveau de l'horizon. Il suffit de placer 3 ou 4 lignes le long de l'horizon pour le redresser.

Note: pour redresser légèrement un panorama, il faut tracer la ligne rouge en descendant. Si la ligne rouge est tracée horizontalement le panorama fait un quart de tour et si elle est tracée de bas en haut le panorama fait un demi tour : vous serez peut-être un peu surpris si ça vous arrive mais c'est tout à fait logique.

Level.png Niveau automatique

Même si les photos ont été prises en dirigeant l'objectif vers le haut ou vers le bas, il arrive souvent qu'Autopano crée automatiquement un panorama où tout est d'aplomb, au point qu'on peut avoir l'impression que cet outil ne fonctionne pas puisqu'on ne voit aucune différence entre "avant" et "après" !

Si au contraire, on a utilisé les outils décrits précédemment pour incliner ou recentrer verticalement le panorama, l'effet de Niveau automatique devient visible.

Par ailleurs, même si Autopano Pro fait tout ce qu'il peut pour que le résultat soit acceptable, il n'y arrive pas toujours :

  • si l'axe de rotation de l'appareil n'était pas vertical quand on est passé d'une photo à l'autre (photos prises sans pied, axe du trépied ou axe de la tête panoramique mal réglé) l'ensemble du panorama n'est pas forcément mis d'aplomb.
  • si les photos penchent toutes du même côté (avec une tête panoramique ça ne devrait pas arriver, dans le cas d'un trépied il s'agit d'un autre réglage que le précédent), l'ensemble du panorama n'est sûrement pas d'aplomb.

Dans ces deux cas il faut utiliser l'outil Lignes verticales pour remettre les choses en place.

Crop.png Tailler

Cet outil permet choisir le cadrage du panorama. Il fonctionne comme l'outil correspondant d'Adobe Photoshop, sauf que sa position initiale correspond automatiquement à la surface rectangulaire maximale du panorama en cours. Aucune partie du rectangle n'étant laissée vide, ce cadrage automatique est rapide et précis.

Si le curseur est à l'intérieur du cadre rectangulaire on peut déplacer le cadre en appuyant sur le bouton de la souris et en déplaçant le curseur.

Si le curseur est à l'extérieur du cadre rectangulaire on peut faire tourner ce cadre en appuyant sur le bouton de la souris et en déplaçant le curseur.

Pour valider le choix, il faut appuyer sur la touche Entrée ou effectuer un double clic dans le rectangle.

Pour annuler utiliser Auto ajustement.

Fit.png Auto-ajustement

Lorsqu'on enfonce ce bouton, on obtient l'effet inverse de celui de l'outil Tailler : le panorama est encadré par un rectangle aussi grand qu'il faut pour que rien ne reste en dehors du cadre

Si on a utilisé l'outil Tailler puis qu'on modifie la géométrie du panorama, par exemple en faisant exécuter une rotation à l'ensemble de l'image, on a besoin d'utiliser cet outil pour récupérer ce qui est sorti du cadre.

Tant que ce bouton reste enfoncé tout ce qui figure sur les photos reste entièrement visible, quoi qu'on fasse.