Aller à : navigation, rechercher

Test

en cours de mise à jour : Bracket : Utiliser les piles


INTRODUCTION

Réaliser une prise de vue en bracket est généralement destiné à fusionner les différents brackets pour obtenir une image dite "HDR" (qui malgré être une mauvaise définition est rentré dans les moeurs des photographes).
Pour plusieurs brackets d'une seule et même photo, la procédure est plutôt simple (et ne nécessite pas l'utilisation d'Autopano). Cependant, appliquer cette même procédure à un panorama, donc à plusieurs photos assemblées, est une autre affaire.


Pourtant, Autopano permet de conserver les spécificités d'une prise de vue en bracket sans forcément altérer le calcul d'assemblage.
C'est donc ici qu'apparait la notion de pile d'images, permettant de superposer parfaitement les différents brackets de chaque photo qui composent le panorama.
Le but de cette procédure est de restreindre la quantité de liens et de points de contrôle au minimum nécessaire (et logique) afin de faciliter l'assemblage et l'édition.
Cela permettra par la suite de fusionner les brackets pour obtenir un beau panorama "HDR".


PRINCIPE

Voici 2 schémas illustrant la différence entre une détection standard (par défaut) et une détection de piles (création de pile, définition du niveau de référence et liens forts) afin de comprendre comment fonctionne cet aspect du logiciel :
La prise de vue représentée ci-dessous correspond à une ligne de 4 photos x 3 expositions, donc 12 photos au total.


Détection standard

Bkt tuto standard detection.png

Ce schéma correspond à l'assemblage automatique, bracket ou non, des différentes photos d'un panorama.
Toutes les photos sont (idéalement) liées par des liens calculés via des points de contrôle.
Le maillage représenté ici est uniquement fait de liens par points de contrôle (illustrés en vert).


Les différents brackets d'une même photo (par exemple les photos 1, 2 et 3) seront liés par des points de contrôle.
La valeur d'assemblage (RMS) idéale pour ces 3 photos devrait être 0 (superposition parfaite) puisque c'est la même photo exposée 3 fois de manière différente.
Les contraintes induites par les points de contrôle font que le résultat obtenu n'est pas une superposition parfaite (bien que souvent très bonne).
Ceci est généralement dû au manque de détails dans les sous-expositions et sur-expositions.


Détection de piles

Bkt tuto stacks detection.png


Détection de piles + liens forts

Bkt tuto stacks strong links detection.png

Ce schéma correspond à l'assemblage après création de pile, définition du niveau de référence et paramétrage de lien forts.
Le niveau de référence définit ici est le niveau moyen (0 EV).
Pour une pile (la même photo exposée 3 fois de manière différente), les liens forts permettent de forcer une superposition parfaite, sans utiliser de points de contrôle (toutes les photos ont la même taille et l'objectif n'est pas censé avoir bougé).
Le niveau de référence sert quant à lui au calcul des points de contrôle pour assembler les différentes vues (d'où l'importance de définir un niveau de référence moyen contenant le plus de détail possible).


Le maillage représenté ici est fait de liens par points de contrôle (illustrés en vert) pour le niveau de référence uniquement et de liens forts (en rouge) pour chaque pile (bracket) de photos.
Puisque la superposition est parfaite pour une pile, aucun point de contrôle n'est nécessaire pour les niveaux +1EV et -1EV.





EXEMPLE 1

Support technique / Documentation Autopano Pro 2.5 / Documentation Autopano Giga 2.5