Aller à : navigation, rechercher

Module Papywizard : cas complexes

Le module Papywizard s'avère très performant, cependant il arrive parfois que certaines erreurs apparaissent.
Pour une utilisation optimale, il est important d'en prendre connaissance pour être en mesure de les corriger.

Nous allons donc exposer ci-dessous différents exemples d'erreurs et leur résolution.


Exemple 1 : Problèmes de poussières et de format EXIF

Voici ci-dessous une copie d'écran sans aucune correction (les paramètres sont en mode par défaut).
Les flèches rouges indiquent les petites anomalies.

DefaultValue.png


La meilleure manière de corriger ces anomalies et de sélectionner le mode manuel. En d'autre termes, il nous faut désactiver l'algorithme automatique afin de corriger les erreurs individuellement étape par étape.


Dans le module Papywizard

Case1PapywizardPlug1.png

Tout d'abord, il faut prendre en compte la note adressée par Papywizard. Cette dernière est pertinente puisqu'elle nous informe que la focale trouvée en EXIF est différente de celle trouvée dans le fichier XML. Ceci survient par exemple quand l'objectif n'est pas relié électroniquement à l'appareil photo ou bien à cause d'un mauvais paramétrage dans le plugin Papywizard.

A ce stade, il faut transmettre au module l'information de focale utilisée. Gardez à l'esprit que la focale dans Autopano est défini comme équivalent 35mm (Il faut prendre en compte le ratio entre la taille du capteur et la taille d'un capteur 24/36 pour obtenir cette valeur).

Pour réaliser ceci, consultez l'onglet Réglages de la prise de vue et utilisez le bouton Utiliser la focale XML ou Utiliser la focale de l'image. Dans cet exemple, le XML était le bon.

Case1PapywizardPlug2.png


Pour être en mesure d'analyser les points de contrôle détectés, il faut désactiver l'optimisation. Ainsi, dans l'éditeur, les images sources seront présentes à la position enregistrée et non déplacées suivant les points de contrôle (étape d'optimisation ignorée). Pour ce faire, consultez l'onglet Options de détection et cochez l'option Ignore l'optimisation.

Case1PapywizardPlug3.png


Dans l'éditeur

Ouvrez l'éditeur de panorama et activez l'éditeur des points de contrôle. Le maillage des liens d'affiche en bleu.

Case1Editor1.png


Comment interpréter cet aperçu ?

Avec le module Papywizard, nous allons contrôler toutes les images afin de voir si elles se recouvrent ou non (ceci en utilisant 2 valeurs d'entrées : les coordonnées XML qui nous informent de la position des images et la longueur focale qui nous indique la taille des images). Si deux images se recouvrent, nous allons essayer de trouver des points de contrôle entre elles. Si elles ne se recouvrent pas, le lien ne sera pas calculé.


Il est possible que 2 images se recouvrent mais qu'aucun point de contrôle n'ai été détecté (dans le ciel typiquement). Dans ce cas, Autopano ajoute un point de contrôle unique de manière à ce que le ciel soit lié avec le sol si le sol est déforme à cause de vrais points de contrôle. C'est pourquoi nous pouvons voir plusieurs liens avec un seul point de contrôle. Ces liens forts permettent de garder le ciel d'aplomb lors de l'optimisation du sol.


Les mauvais liens sont généralement la cause de défauts d'assemblage. Il faut donc les vérifier. En effet, les mauvais liens peuvent apparaître à cause d'objet très symétriques, à cause du manque de détails... etc. qui peut fausser la détection. Comme on utilise le XML (de la prise de vue), chaque lien devrait avoir une valeur RMS faible car nous ne sommes pas très éloigné de la réalité. Une valeur RMS est en général de 20. De ce fait, tout lien ayant une valeur RMS supérieure à 20 paraît douteux.


Comment simplifier l'affichage et faire apparaître seulement les mauvais liens ?

Case1Editor2.png


Il suffit d'utiliser le curseur dans l'éditeur. En réglant la valeur sur 20, vous obtiendrez l'affichage suivant :

Case1Editor3.png


Nous avons ici des liens avec des valeurs RMS assez élevées. Vérifions-les (lLe cas NaN, n'est pas pertinent ici). Cliquez sur un des mauvais liens :

Case1Editor4.png


On peut voir d'étrange points de contrôle ici. Pourquoi sont-ils là ? A cause de la poussière. Dans ce cas, de la poussière (ou des tâches) était présente sur l'objectif. Comme Autopano n'a pas trouvé assez de détails pertinents (pas de détails dans le ciel), il s'est alors basé sur la poussière au lieu du contenu réel comme pour le sol. Il faut donc supprimer ces mauvais liens. Il est possible de le faire manuellement, en sélectionnant les liens un par un via le maillage de liens, ou en utilisant un flux plus automatique.

Le mode automatique est simple. Le bouton situé en dessous du curseur de masquage supprime tous les liens encore visibles. En réglant la valeur sur 20 (curseur), cliquer sur ce bouton supprimera tous les liens au-dessus de cette valeur.

Si vous changez des points de contrôle, vous devez valider la prise en compte des nouveaux points de contrôle. Pour cela, vous devez optimiser le panorama. Voyons de plus près la marche à suivre :

Case1Editor5.png


Le résultat est plutôt bon mais il reste une erreur : la partie haute du panorama n'est pas liée à celle du bas. Il semble qu'un problème persiste mais cela reste simple à résoudre. Dans l'éditeur de points de contrôle, faites un clic droit sur l'image que vous souhaitez relier avec une autre image. Le menu suivant s'affichera à l'écran :

Case1Editor6.png

Ce qui nous intéresse ici est la première entrée. L'analyse géométrique locale va contrôler toutes les images qui recouvrent l'image sélectionnée et va vérifier s'il est possible d'y trouver des points de contrôle.

Réaliserz cela avec plusieurs images, toutes ne sont pas nécessaires, veillez simplement à ce qu'elles soient régulièrement espacées. Le résultat devrait être celui-ci :

Case1Editor7.png


La dernière étape consiste à optimiser le panorama pour obtenir l'aspect géométrique final pour ce cas.

Case1Editor8.png


Le RMS général est de 1,49, ce qui est une excellente valeur. Voici le rendu final :

Case1Editor9.png

Remarque : Le temps imparti pour résoudre ce cas est d'environ 5 minutes, depuis la première détection jusqu'au rendu final.










Support technique / Documentation Autopano Pro / Documentation Autopano Giga