Image-stitching and virtual tour solutions Updates   My account

[Test matériel] Arnaud Frich essaie le mât P2 signé Nodal Ninja et nous délivre son avis


Lundi 7 octobre 2013

Arnaud Frich, spécialiste de la photographie panoramique, présente sur son site « Le guide de la photo panoramique » un test du mât télescopique P-2 signé Nodal Ninja permettant de prendre des photos différentes avec un excellent rapport qualité/prix ! Voici quelques extraits :

Présentation du mât

Le mât Nodal Ninja P-2 est donc un mât télescopique vendu en deux parties séparées mais qui évidemment peuvent s’additionner afin d’augmenter la hauteur maxi accessible. Le mât P-2 Inférieur seul permet de monter à 2,75 m et le mât supérieur seul permet de monter à 3,15 m; les deux ensemble permettent de monter à 5,95 m grâce à 6 sections de trépied ! Ce mât est en carbone comme il se doit aujourd’hui afin d’augmenter sa rigidité pour un poids contenu à moins de 2 Kg.

Les points forts

  • Une très belle qualité de fabrication
  • Une hauteur impressionnante
  • Grande facilité de manipulation malgré la hauteur
  • Le poids : moins de 2 kilos !
  • Un excellent rapport qualité/prix
  • Permet de prendre des photos ou créer des visites virtuelles “différentes”, d’un autre point de vue. Effets spectaculaires garantis !

Les accessoires indispensables

  • Une tête panoramique telles que la Nodal Ninja NN3, R1 ou RS1. Il est possible de monter de nombreuses têtes panoramiques ou rotules photo sur le mât puisque la vis est une vis standard au pas 3/8″. La tête doit être de préférence compacte afin d’éviter les porte à faux qui déséquilibreraient le mât et ses 6 m de levier. Il faut comprendre, 1 Kg de matériel au bout de 6 m se sentent très vite si le mât se met à pencher…
  • Le positionneur – Petite pièce qui vient se visser naturellement entre l’embase de pied et l’embase du mât. Il est ainsi très facile de faire tourner le mât du nombre de degrés dont vous avez besoin entre deux photos consécutives (dépend de l’objectif utilisé et de la taille de votre capteur donc de l’angle de champ photographié).
  • La bulle de mise à niveau - Presque indispensable pour maintenir le mât bien verticalement donc presque tout le temps à la pupille d’entrée de l’objectif. Ce niveau à bulle est spécifique et se glisse sur le premier et plus gros tube du mât. Avec cet accessoire, c’est presque un jeu d’enfant de réaliser une visite virtuelle à 6 m, sans vrai trépied, tout en restant proche de la pupille d’entrée donc avec des photos qui s’assembleront facilement.
  • Support à pied – Outil qui permet de poser son pied dessus afin de donner davantage de stabilité au mât. Cela peut être très utile sur certain revêtement un peu glissant où le mât pourrait glisser car l’embase du positionneur est métallique, donc glissante. Le dessous de l’embase possède des patins en caoutchouc ou des pointes, selon la nature du sol. Très pratique et efficace.
  • Sacoche de transport – Comme son nom l’indique la sacoche permet de transporter facilement le mât et donc le protéger.

Conclusion

Très beau produit ! Non seulement ce mât Nodal Ninja P-2 permet de prendre des photos ou des visites virtuelles “différentes” mais en plus il s’agit de matériel très agréable à utiliser et bien pensé. Certes, à 900 euros cela peut vous sembler une somme mais c’est un excellent investissement.

Exemple d’usage

Voici la visite virtuelle du lac du Bourget (Savoie, France) utilisant un mât télescopique et Panotour Pro version 2.


Tags: , , , , , , , , , , ,


Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.

Laisser un commentaire